Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Entreprendre en France est une galère
  • : J'ai créé mon entreprise avec très peu de moyens voici 6 ans. Aujourd'hui, elle progresse régulièrement mais modestement en raison des barrières invraisemblables que l'on met en France aux entreprises. Je passe un temps considérable à gérer des problèmes liés au fait que la création d'entreprise en France, contrairement aux beaux discours quotidiens, n'est pas la bienvenue.
  • Contact

Recherche

19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 05:26

Quand donc remettra-t-on les banques à la simple place qu'elles doivent occuper ?Sur toute la planète , que ce soit Bank of America, JP MOrgan, City group ou Wells Fargo aux Etats Unis ou les Rotchschild et autres BNP en France, la planète banque et finance dirige les hommes politiques à la baguette. Et dire qu'elles dirigent la sphère politique n'est pas une simple formule.Derrière, c'est toute l'administration que est livrée au pouvoir des banques. On le voit aujourd'hui avec le simple témoignage de la fonctionnaire de la brigade financière, chargée de l'affaire Kerviel, qui entend tous les témoins présentés par la Société Générale. Ahurissant de voir cette commandante de police donner l'impression d'une enqûete à moitié faite, en faisant toute confiance à une banque qui lui fait la tragédie du désespoir. Et les fonctionnaires de justice, en première instance, en deuxième instance, en cassation... à aucun moment ne remettent en cause l'enquête ou ne cherchent à savoir davantage.

Tous les Français ont été convaincu qu'une banque ne peut pas ignorer qu'un trader "joue" avec 50 milliards en son sein. Mais la police et la justice voient les choses de façon différente. Et on apprend aujourd'hui pourquoi ... parce que tout simplement la Société Générale a déclenché la mobilisation générale pour orienter toute l'administration dans un sens qui permet de masquer ses errements. Chapeau l'artiste.

La solution à tout cela : remettre les banques à leur place et séparer en quatre unités les banques. Ce n'est pas impossible loin de là.

1 - il faut tout d'abord séparer l'activité de banque de paiement : les clients qui mettent leur salaire sur leur compte, cela ne relève que d'une banque de paiement : c'est à dire quelques lignes sur une mémoire informatique avec de simples additions et soustractions : tous les ordinateurs de la planète peuvent le faire. Donc c'est un service qui n'a rien d'extraordinaire. Les comptes Nickel que l'on va chercher dans les débits de tabac le montrent. Aujourd'hui tous les Français, pour gérer leur compte courant, doivent avoir un simple compte dans une banque de paiement sans lien aucun avec les banques de prêts.

2 et 3 - Et de ce point de vue, il faut deux types de banque de prêt : les banques de crédits aux particuliers et les banques de crédits aux entreprises : ainsi quand les gouvernements et la banque centrale viendront nous dire, la main sur le coeur, qu'elles veulent relancer l'activité économique, elles sauront exactement où il faut investir l'argent du contribuable, sans se poser des questions pour savoir après coup où est passé l'argent qu'ils ont cherché à injecter dans l'économie.

4 - Enfin quatrième type de banque, la banque de placement : à ne réserver qu'aux particuliers et entreprises qui souhaitent mettre leurs liquidités en sécurité. Et là tous les gouvernements sauront aussi localiser la spéculation et mieux la gérer sans qu'un chantage se mette en place avec des banques qui expliquent aux politiciens qu'elles gèrent des millions de comptes clients et qu'elles ne peuvent donc être remises en cause. Il faut d'urgence remettre les banques à leur place en séparant leurs activités.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sapiensse
commenter cet article

commentaires