Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Entreprendre en France est une galère
  • : J'ai créé mon entreprise avec très peu de moyens voici 6 ans. Aujourd'hui, elle progresse régulièrement mais modestement en raison des barrières invraisemblables que l'on met en France aux entreprises. Je passe un temps considérable à gérer des problèmes liés au fait que la création d'entreprise en France, contrairement aux beaux discours quotidiens, n'est pas la bienvenue.
  • Contact

Recherche

14 mai 2015 4 14 /05 /mai /2015 05:11

Depuis des décennies, les Français assistent blasés, année après années à des déclarations grandiloquentes de ministres de l'Education successifs qui veulent absolument réformer la plus grande administration au monde derrière l'Armée populaire de Chine. Tout bouge pour que rien ne bouge, c'est toujours la seule conclusion à en tirer.

Aujourd'hui notre ministre Najat Vallaud Bel Kacem, persuadée que la politique n'est qu'un ensemble de conviction qu'il faut défendre a la ferme intention de promouvoir l'égalité des élèves au nom de la justice et probablement de la liberté et puis, tiens, aussi de la fraternité... bien sûr, bien sûr !

Nourrie au biberon marxiste d'un Bourdieu qui a passé sa vie a expliqué que les élites se reproduisaient, elle veut donc en finir... mais comment ? hé bien en supprimant tout ce qui peut permettre à des élites de se distinguer : la connaissance par exemple. C'est sûr qu'un prolétaire sorti du système scolaire très jeune a peu de chance d'avoir autant de connaissance qu'un élève sorti d'une grande école. Donc, poussant à l'absurde son raisonnement, Vallaud Bel Kacem propose de supprimer quelques indices de la distinction : l'apprentissage du latin et de l'allemand en feront donc les frais

Ce nivellement par le bas n'est pas la nième réforme insipide de l'enseignement. L'empreinte du gouvernement actuel va avoir des conséquences sur notre développement à venir. Elle va irriguer aussi toute la pensée politique du pays. Si l'on prend l'exemple des 35 heures, réforme socialiste tant critiquée : la droite ne l'a jamais remise en cause dans les faits et l'extrême droite propose de la maintenir. Donc ce n'est pas demain que cette contrainte sera levée. Pour l'enseignement ce sera pareil, une fois le latin retiré et l'allemand rétrogradé, il sera difficile de revenir sur la réforme pendant au moins une génération. C'en sera fini au moins du latin

Quand donc dans ce pays engagera-t-on la seule réforme utile de l'Education nationale, celle qui laisse la porte ouverte à de multiples expériences dans les régions, les départements, les communes pour que de véritables expériences innovantes soient menées dans l'éducation de nos enfants : l'enseignement numérique n'est pas au point mais avance à grand pas. Il va changer complètement l'approche de l'éducation et de l'enseignement et notamment donner toutes leurs chances à des enfants des pays en développement. Pourquoi ne pas se concentrer sur ce simple sujet, au lieu de continuer à courir après de veille lunes égalitaristes. C'est la tablette qui fera l'égalité des chances, cette fois au niveau mondial, pas la suppression du latin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sapiensse
commenter cet article

commentaires