Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Entreprendre en France est une galère
  • : J'ai créé mon entreprise avec très peu de moyens voici 6 ans. Aujourd'hui, elle progresse régulièrement mais modestement en raison des barrières invraisemblables que l'on met en France aux entreprises. Je passe un temps considérable à gérer des problèmes liés au fait que la création d'entreprise en France, contrairement aux beaux discours quotidiens, n'est pas la bienvenue.
  • Contact

Recherche

3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 08:35

Les commentaires sur les conséquences de Fukushima pour le nucléaire civil n'en sont qu'à leurs débuts. On va nous ré-expliquer en long et en large les avantages et inconvénients du charbon, du solaire, on va re-faire les bilans CO² des différentes sources d'énergie, on va mettre en parallèle les décès dans les mines de charbon et par radioactivité, etc. Bref nous n'avons pas fini de nous faire ré-expliquer les bienfaits et méfaits des potitiques énergétiques. Il y a un point cependant qui va changer complètement et que curieusement personne n'évoque aujourd'hui. Il va pourtant bouleverser la dépense publique : il s'agit du nucléaire militaire.

En effet, avec Fukushima, nous avons pu découvrir avec stupéfaction comment le "nuage", en réalité la masse d'air, radioactif, au départ de Fukushima a progressivement envahi la planète. Une ministre bien intentionnée et de formation scientifique, il y a quelques semaines, expliquait doctement que les masses d'air du fait des alizées ne toucheraient qu'une hémisphère. En gros, le nuage ne devait pas traverser l'équateur. Il n'en a rien été. C'est assez intéressant de voir l'incompétence d'un ministre : nous acquérons tous simultanément une nouvelle connaissance sur les mouvements d'air radioactif et plus généralement sur les mouvements d'air tout simplement. Toute la planète est touchée et continue de l'être : l'air que nous respirons a été respiré par des Japonais, par des Américains, des Africains, des Indiens... Il en va de la météo comme des échanges, nous découvrons collectivement la "mondialisation" de l'atmosphère ! Ces cartes quasiment inconnues de tous sont maintenant épluchées par les internautes comme celle de la radioactivité. Nous pouvons suivre l'évolution de la radioactivité de l'iode 131 ou du césium 137 que seuls les spécialistes connaissaient il y a seulement un mois sur http://criter.irsn.fr/exercice/acteur/#anAnchor. Je remarque à cette occasion que la radioactivité liée à l'iode à augmenté ces derniers jours dans ma petite commune.

Le phénomène est inquiétant, mais il est très probable que les ingénieurs du nucléaire finissent par trouver les mesures adéquates pour vaincre Fukushima. Un point extrêmement encourageant est cet article du dernier numéro de La Recherche (n° 451, avril 2011) qui présente les découvertes faites pour colmater des fuites sous-marines de pétrole. Un an après l'angoissante marée noire dans le golfe du Mexique, on peut dire que le problème rencontré par 1500m de fond d'une fuite de pétrole à la vitesse de 3.7mètres/seconde serait résolu aujourd'hui en quelques jours sinon quelques heures grâce aux découvertes récentes d'un physicien sur la viscosité.

L'humanité progresse aussi par essais - erreurs. Mais pour le nucléaire, le problème est plus large et une question très simple va peu à peu émerger : "et en cas de guerre nucléaire ?" La réponse tombe brutalement : une bombe nucléaire expédiée depuis l'Iran - par exemple - par le dictateur Amadhinejad, relâcherait des poussières radioactives qui en quelques jours reviendraient en Iran. Donc, même le plus illuminé des dirigeants ne pourra plus "vendre" à son peuple l'diée d'une vengeance ou d'une guerre sainte puisque tout le monde va savoir un peu à la fois que la planète entière sera systématiquement victime de la moindre attaque nucléaire. Mais l'affirmation vaut pour tous les pays disposant de l'amre nucléaire : une bombe nucléaire expédiée depuis la France en représailles à une attaque nucléaire n'a plus aucun sens, plus aucune légitimité : on peut être certain que la radioactivité relâchée chez l'ennemi nous reviendrait en quelques jours. 

Il est peu probable que les tenants de la dissuasion nucléaire, qui dévorent des budgets scientifiques substantiels, apprécient cet argumentaire. Mais c'est un fait : personne ne peut plus - avec les meilleurs motifs - lancer d'attaque nucléaire sous prétexte de défendre un pays. Pire encore : les quantités astronomiques d'armes nucléaires laissent pantois : la France, qui en a fabriqué quelques centaines, dispose donc au moins de la puissance de nuisance planétaire de quelques centaines de Fukushima. Autant dire que l'on peut stopper immédiatement toute activité de ce côté et investir autrement l'argent des bombes pour améliorer l'économie française.

Partager cet article

Repost 0
Published by Zoïle - dans politique
commenter cet article

commentaires