Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Entreprendre en France est une galère
  • : J'ai créé mon entreprise avec très peu de moyens voici 6 ans. Aujourd'hui, elle progresse régulièrement mais modestement en raison des barrières invraisemblables que l'on met en France aux entreprises. Je passe un temps considérable à gérer des problèmes liés au fait que la création d'entreprise en France, contrairement aux beaux discours quotidiens, n'est pas la bienvenue.
  • Contact

Recherche

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 06:23

Les statuts de ma société et l'ouverture de mon capital à des actionnaires m'obligent aujourd'hui à un effort de transparence sur l'activité et les comptes. Un exercice auquel il faut se livrer régulièrement. L'affaire qui touche donc - à nouveau -  le financement du Parti socialiste et apparemment un personnage clé Jean-Pierre Kucheida ne me laisse pas indifférent. En effet, le hasard de mon parcours fait qu'il y a au moins 25 ans, j'entendais parler, sous le manteau, de l'enrichissement de Jean-Pierre Kucheida. Beaucoup de ses proches connaissaient ses origines de professeur d'hisoire-géo dans un lycée local et son côté un peu parvenu. A l'époque, on disait que pour fêter le franchissement d'un seuil dans sa fortune personnelle, il avait emmené un très large groupe d'amis, peut être une centaine de personnes, faire la fête dans un voyage... en avion. Je crois que c'était au Canada. Il avait le droit après tout, sauf qu'on aurait pu penser que c'était difficile tout de même de s'enrichir démeusurément en politique.  Je ne m'intéressais pas au sujet.  Ce n'était qu'une rumeur, issue de gens qui le connaissaient certes, mais j'en entendais d'autres et je me garderai de confirmer des ragots qui peuvent à un moment ou un autre toucher n'importe qui, surtout depuis l'émergence d'internet. Reste cependant une question centrale. Si l'enquête préliminaire ouverte depuis neuf mois aboutit à la mise en examen de cet homme politique, alors je me poserai bien des questions : pourquoi avoir attendu des décennies pour sortir cette affaire ? Combien de milliers d'autres dossiers dorment ? Comment expliquer que jamais un juge n'ait su avant ? Pourquoi avoir laissé faire si longtemps ? etc, etc. Regulièrement, je m'étonne de la corruption dont j'entends parler en France. Evidemment j'ai d'autres chat à fouetter que de vérifier des informations qui se servent entre la poire et le fromage.

 

Je suis sûr de la bonne volonté initiale d'un Kucheida, entré en politique pour militer sur des convictions fortes. Le problème est que les hommes politiques considèrent leur fonction non comme un service ponctuel rendu à la société mais comme une carrière, avec, dès lors, un clientélisme inévitable. Raison de plus pour n'accorder qu'un seul mandat dans une fonction politique donnée, quitte à ce que les hommes politiques expérimentent des postes différents les uns à la suite des autres. Ce serait une mesure salutaire pour embourser la Dette, et donc améliorer le sort des PME.

Il faut, à mon sens, être indulgent sur les abus de position dominante des hommes de pouvoir car mener des enquêtes pour les ramener dans le droit chemin coûte excessivement cher et il faudrait en mener en permancence.  En revanche, il faut être intraitable sur le cumul des mandats et les mandats successifs. En politique plus qu'ailleurs, il faut absolument éviter les situations qui mènent à la corruption : c'est vrai dans le monde entier et c'est ce que réclament tous les citoyens, comme en Russie en ce moment avec Poutine.

Mais en attendant des réformes qui seront longues à venir, d'ores et déjà il faut demander aux élus, tous les élus , soit environs 500 000 personnes, et aux hauts fonctionnaires de publier chaque mois sur un blog leurs notes de frais et toutes les dépenses publiques qu'ils engagent. Cette transparence va changer beaucoup de choses. Que les volontaires commencent...

Partager cet article

Repost 0
Published by Zoïle - dans politique
commenter cet article

commentaires