Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Entreprendre en France est une galère
  • : J'ai créé mon entreprise avec très peu de moyens voici 6 ans. Aujourd'hui, elle progresse régulièrement mais modestement en raison des barrières invraisemblables que l'on met en France aux entreprises. Je passe un temps considérable à gérer des problèmes liés au fait que la création d'entreprise en France, contrairement aux beaux discours quotidiens, n'est pas la bienvenue.
  • Contact

Recherche

12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 05:44
Dans le vieux débat - toujours très idéologique en France - sur les avantages comparatifs entre les rétraites par répartition et par capitalisation, une information est passée quasiment inaperçue fin 2008 : la chute de la bourse a fait perdre plus de 1 milliard d'euros aux régimes de retraite complémentaire. Bizarre que les Echos et la Tribune en aient si peu parlé.
Pourtant ce n'est pas rien : le système de retraite par répartition Arrco (salariés du privé) et Agirc (cadres) a été durement touché. L'arrco a perdu officiellement 1.1 milliard d'euros et l'Agirc une centaine de millions. Il s'agit de prévisions et dans le contexte actuel où les catastrophes financières sont annoncées au compte goutte entre les discours rassurants, on peut imaginer pire.  Certes ce ne sont que les réserves nous dit-on, qui sont touchées et apparemment les cotisations sont suffisantes aux regard des allocations versées. Mais on sait déjà que l'Agirc sera déficitaire dès les prochaines années et l'Arrco vers 2012. Par conséquent tôt ou tard il faudra soit entamer les réserves - en baisse - , soit augmenter les cotisations.
Ce n'est pas que les régimes de retraite complémentaire investissent en action à hauteur de 30% de leur portefeuille soit choquant.  Ce qui me surprend toujours, c'est cette croyance que la retraite par répartition nous préserve des déconvenues.
En tout cas, on peut s'attendre en France à un nouvel accroissement des prélèvements sociaux , donc une diminution des capacités des entreprises à investir et à financer l'avenir.
Ce serait une bonne chose tout de même de mettre ce type de sujet au coeur du débat. Et cette information sur les pertes calamiteuses des deux régimes est un élément non négligeable.

Partager cet article

Repost 0
Published by François Ducrocq - dans retraites complémentaires
commenter cet article

commentaires